En 2003, nous étions des millions dans la rue pour empêcher les États-Unis d’attaquer l’Irak. Mais en 2011, pour arrêter les bombardements sur la Libye : plus personne. Pire ! Les mêmes organisations réclamaient cette fois… la guerre. Les conséquences se remarquent aujourd’hui en Libye, en Méditerranée et dans les attentats terroristes.

Pour comprendre ce revirement étonnant, Saïd Bouamama et Michel Collon éclairent l’histoire des guerres, les procédés pour nous les vendre ainsi que les bouleversements qui ont touché la gauche.

Un manuel très concret pour ne plus tomber dans les pièges de la propagande de guerre. Mais aussi un appel à débattre dans le respect. Face aux tensions internationales croissantes, reconstruire le mouvement pour la paix est indispensable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici