El Djeich: La défense de la souveraineté nationale impose le développement des capacités de l’ANP

0
142
revue d'El Djeich
Dernier numéro de la revue d'El Djeich

La défense de la souveraineté nationale, dans la conjoncture que traverse la région, requiert de poursuivre la voie du développement des capacités défensives de l’ Armée nationale populaire (ANP), à même de permettre la défense du pays et de ses frontières contre toute menace, a souligné la revue de l’Armée, El-Djeich, dans son éditorial.

“La défense de notre souveraineté nationale, dans la conjoncture que traverse notre région, requiert de poursuivre la voie du développement des capacités défensives de l’ANP, à même de permettre la défense de notre pays et de nos frontières contre toute menace quelle que soit sa nature et sa source et de dissuader toute force qui serait tentée de porter atteinte à la souveraineté de notre territoire, c’est le serment prêté par nos forces armées de préserver le legs des Chouhada en toutes circonstances”, a précisé la même publication .

Attachement de l’ANP à la voie constitutionnelle

“Tout le monde est unanime à reconnaître que l’attachement de l’ANP à la voie constitutionnelle a évité à notre pays, dernièrement, de tomber dans le piège d’un plan destiné à saper le cœur même des fondements de l’Etat, prouvant ainsi qu’elle était une armée républicaine qui n’a d’autre souci que de veiller à l’accomplissement des missions constitutionnelles qui lui sont assignées, celles de la préservation de l’Indépendance nationale, de la défense de la souveraineté nationale, de l’unité du pays et de son intégrité territoriale”, a ajouté la même source.

L’éditorial d’El-Djeich a rappelé que lors de sa première visite au siège du ministère de la Défense nationale, le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé la poursuite de cette démarche en déclarant “la mise en œuvre des programmes de développement des forces pour hisser le niveau des capacités de combat avec les différents partenaires, de même que nous poursuivrons les efforts de maintien de la disponibilité, de renouvellement et de modernisation des équipements militaires”.

“Ce qui garantit, est-il ajouté, d’autre part, la sécurisation des zones abritant des installations industrielles, économiques et énergétiques névralgiques, notamment dans le Grand Sud”.

Les défis sécuritaires

Pour la revue El-Djeich, face aux défis sécuritaires “croissants et renouvelés existant dans les pays voisins et les tensions que traversent certains d’entre eux, il est impératif de renforcer les formations du corps de bataille, en particulier nos forces armées là où elles se trouvent, notamment celles déployées le longs de nos vastes frontières, à travers la sécurisation de toutes nos frontières nationales avec des équipements modernes y compris ceux relatifs aux domaines de la reconnaissance et de la guerre électronique. Ce qui permettra la détection précoce de toute menace, quelle qu’en soit sa forme et sa source”.

L’éditorial d’El-Djeich a relevé que l’évocation des formations de nos forces armées déployées le long de nos frontières “nous pousse nécessairement à saluer ces hommes qui ont l’Algérie dans leur cœur, subissant les rigueurs du climat et de la nature, avec pour seule motivation la défense de la patrie, s’acquittant de leurs missions, à l’instar de tous les éléments de l’ANP, tout en étant convaincus que les immenses efforts consentis ne sont autre qu’un devoir envers leur patrie qui leur a permis d’avoir l’honneur de contribuer à sa protection et à sa défense”.

A ce titre, a souligné la même source, ils méritent la reconnaissance de la nation et les félicitations sincères que le président de la République a tenu à leur adresser : “Je vous salue, vous les soldats, sous-officiers et officiers stationnés aux frontières, vous faites face à des périls que seuls des hommes braves et intrépides peuvent endurer, afin de préserver notre chère patrie et de protéger son intégrité territoriale, en fidélité au serment fait aux valeureux Martyrs et vaillants Moudjahidine, que Dieu vous garde parmi nous”.

Les résultats “probants” qu’obtiennent quotidiennement ces unités prouvent “sans nul doute leur disponibilité au combat et la vigilance des éléments de notre armée pour faire avorter toute tentative destinée à porter atteinte à la stabilité de notre pays”.

Rehaussement de la disponibilité opérationnelle

La réalité prouve, selon la revue El Djeich, que le “rehaussement de la disponibilité opérationnelle qui nécessite la conjonction des efforts, la coordination entre le volet enseignement et qualification assignés au système de formation ainsi que l’aspect pratique affecté aux programmes de préparation au combat, a conféré à l’ANP un élan dans le domaine de la maîtrise des sciences militaires ainsi que des connaissances scientifiques et technologiques et, par conséquent, la capacité d’adaptation aux évolutions que connaît le domaine opérationnel”.

Pour la revue El-Djeich, cela s’est “concrétisé sur le terrain par l’application du programme de préparation au combat des forces lors des différents exercices démonstratifs avec munitions réelles dont le dernier a été l’exercice +Borkane 2020+, exécuté en territoire de la 4e Région militaire, par les unités de la 41e Brigade blindée, appuyées par des unités aériennes”.

L’exercice qui a été supervisé par le chef d’état-major de l’ANP par intérim, le général-major Saïd Chanegriha, a été exécuté “avec succès et a atteint l’objectif escompté”, à savoir tester le niveau de disponibilité des unités déployées le long de nos frontières à faire face à toute menace éventuelle avec rigueur, a soutenu la revue El-Djeich.

C’est là une tâche “permanente”, selon l’éditorial d’El-Djeich, à l’accomplissement de laquelle le Haut commandement de l’ANP veille, comme l’a souligné le général-major, en déclarant :”Nous sommes déterminés, en cette nouvelle phase, à ancrer les bases du travail coordonné et cohérent entre les différentes composantes de l’Armée nationale populaire, en mobilisant toutes les énergies et les potentiels”.

Il a ajouté que “nous œuvrerons, avec une loyauté inégalée et des efforts soutenus à réunir les facteurs de sécurité et de quiétude, à travers tout le territoire national, et à franchir davantage d’étapes pour le développement de nos capacités militaires dans tous les domaines, de manière à pouvoir construire une armée forte et moderne, à même de garantir notre sécurité et intégrité territoriale et de sauvegarder notre souveraineté nationale”.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici